Le plancher pelvien, quand la tuyauterie coule : Informer, Prévenir, Traiter.

Aperçu du rôle du périnée dans l’incontinence urinaire

Il était une fois mon plancher pelvien dans un cours de CrossFit

À l’époque (l’an dernier), j’avais 31 ans. Je me souviens si bien de ce beau jour couleur vanille... Cette journée, dans mon cours de CrossFit, nous faisions de la corde à sauter. Un exercice qui se résumait pour moi à suer du coude et à se fouetter les jarrets avec une p’tite corde en plastique.

Étant sur une ‘’lancée impressionnante’’, qu’elle ne fut pas ma surprise de sentir les fluides issus de ma digestion être libérés contre mon gré au beau milieu de la classe (bref me pisser dessus en public).

(Pour votre information, moi et mon égo on a tout de même continué l’entrainement jusqu’au bout. On n’est quand même pas fait en chocolat.)

Mes systèmes urinaire et reproductif n’ont pas encore été redécorés par de multiples accouchements ou même l’âge. C’est pourquoi j’ai été saisie par l'étonnement ou peut-être était-ce par le malaise…

périnée et incontinence urinaire à l'effort

Bref!

À la suite de cet incident de robinetterie, j’ai voulu comprendre du comment jusqu’au pourquoi mon tuyau fuyait. Nous avons donc recruté l’experte en périnée, Kimberly, pour nous dérouiller sur le sujet! 

(Pour les plus dyslexiques d’entre nous : ne pas confondre périnée avec périmé ou Pyrénées, on parle plutôt de fuites urinaires et non de montagne ou de nourriture de fond de frigo.)

Kimberly nous fera voyager ici-bas, à l’intérieur de notre corps, pour nous faire découvrir des endroits et des mots mystérieux tels que pelvi-périnéales...!

Que le voyage commence!

Plancher pelvien - Quand gêne et malaise empêchent la prévention

Tout d’abord, dans notre système de santé, la femme apprend l’existence de son plancher pelvien trop souvent à la suite de l’accouchement. Cela ne permet donc aucune prévention.  

Le manque d’informations lié au périnée (autre nom donné à cette région anatomique) s’explique peut-être par le fait qu’il a longtemps été « tabou ». 

En effet, le nerf pudendal, qui innerve les muscles de cette région, était nommé « honteux » dans l’ancienne nomenclature. 

Il n’est donc guère étonnant que la femme tarde à consulter ou ne consulte pas du tout un professionnel de la santé, que ce soit un médecin ou un physiothérapeute en rééducation pelvi-périnéale.

Les dysfonctions n’étant pas seulement liées à la grossesse, une femme ne devrait pas avoir de fuites urinaires, hormis quelques exceptions (neurologiques, oncologiques…). 

Pourquoi ai-je besoin d’un plancher pelvien ?

Peut-être que vous l’ignorez, mais le plancher pelvien permet plusieurs fonctions VITALES, oui oui! Le plancher pelvien mérite qu’on s’y attarde, que ce soit pour : 

  • La fonction sexuelle;
  • L’évacuation des selles, des gaz et des urines;
  • Le soutien;
  • La fonction reproductive.

Qu’est-ce que le plancher pelvien a dans le ventre… Techniquement parlant.

Le plancher pelvien regroupe les muscles qui se trouvent à la base du bassin. Ils s’étendent du pubis en avant jusqu’au coccyx en arrière. 

Ceux-ci forment un « hamac » qui supporte les organes pelviens et les viscères. Ils participent à la stabilité lombaire, pelvienne et sacro-iliaque. Ils assurent aussi la fermeture des orifices de l’urètre, du vagin et de l’anus, afin de retenir l’urine, les selles et les gaz.

Le rôle du périnée dans l'incontinence urinaire

Comment ça fonctionne la continence (le fait de retenir l’urine)? 

Pour assurer la continence urinaire, le sphincter urétral, composé de deux types de muscles, maintient l’urètre fermé par un contrôle involontaire et volontaire. 

Prenons un personnage fictif… Par exemple Sarah, une jeune femme dynamique de 31 ans. Cela permettra de vous mettre en situation et d’expliquer quelques fondements.

plancher pelvien anatomie femme

Si Sarah allait à la toilette dès l’apparition du premier besoin d’uriner, aucun contrôle volontaire ne serait nécessaire, la « retenue de l’urine » se ferait sans qu’elle y pense. Elle se rendrait donc à la toilette calmement, le sphincter se relâcherait et la vessie se contracterait pour éliminer l’urine. 

Par chance, dans un contexte où elle ne peut se rendre à la toilette, Sarah a un deuxième muscle qui compose le sphincter et lui permet de maintenir volontairement son urètre fermé, ce qui permet de retarder la miction (l’action d’uriner). 

plancher pelvien femmes

C’est ce muscle qu’elle contracte quand elle doit retenir une envie dans une classe de Cross Fit, ce qui est particulièrement utile pour maintenir la « continence sociale ». En effet, il ne serait pas pratique d’interrompre un cours. 

La jeune femme attend donc la fin de la classe pour aller à la toilette. 

Toutefois, cette contraction volontaire ne peut être que de courte durée, car c’est un muscle squelettique, comme le biceps. 

Imaginez retenir un sac d’épicerie de 20lbs pendant 1h, le biceps finirait par lâcher et on renverserait le contenu. Alors, il ne faut pas trop tarder pour aller aux toilettes.

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire?

L’incontinence urinaire est la perte involontaire d’urine, peu importe la quantité. En d’autres termes, ce sont des fuites urinaires pouvant représenter quelques gouttes, quelques millilitres ou le contenu de la vessie entière. 

Beaucoup de personnes pensent que les fuites sont dues au processus normal de vieillissement ou imputables à la grossesse. À quelques exceptions près, la femme ne devrait pas avoir de fuite urinaire, peu importe l’âge. 

Quelles sont les causes physiologiques de l’incontinence urinaire?

Le plancher pelvien peut être hypertonique (très tendu), hypotonique (très relâché), faible (manque de force) ou manquer de coordination (la contraction ne se fait pas au bon moment). 

En général, l’incontinence est liée à une faiblesse, une hypotonie et/ou un manque de coordination, mais il arrive qu’une hypertonie entraîne des fuites urinaires également. 

La posture, la respiration, les habitudes de vie (l’alimentation, l’hydratation, le sommeil et le stress) et l’horaire mictionnel (les moments choisis pour uriner) ont une influence sur le problème.

Fuites urinaires, un tabou?

Il y a 3,3 millions de Canadiens qui ont de l’incontinence urinaire [2] et seulement 1 personne sur 4 en a discuté avec son médecin [3].

Il est à se demander pourquoi les femmes n’en parlent pas avec un professionnel de la santé. Cela s’explique peut-être par la gêne, la pensée que les fuites sont normales, ainsi qu’un manque de ressources et de transfert de connaissances. 

Cela porte à croire que la prévalence pourrait être encore plus élevée pour les raisons ci-dessus.

goutte fuites urinaires chez la femme

Les types d’incontinence urinaire

Il existe 2 principaux types d’incontinence urinaire, soit l’incontinence urinaire d’urgence et d’effort. Il arrive que ces 2 types coexistent et donnent de l’incontinence mixte.

L’incontinence urinaire d’effort :

La plus fréquente est l’incontinence urinaire d’effort qui concerne 5 à 7 femmes sur 10 tous âges confondus (de Gasquet, 2011). C’est la perte d’urine non planifiée à la suite d’un effort. Par exemple, cela arrive à Sarah lorsqu’elle :

  • Tousse; 
  • Éternue;
  • Court; 
  • Fait de la corde à sauter au CrossFit...

 Ces activités augmentent la pression intra-abdominale qui, elle, fait pression sur la vessie. Pour essayer de prévenir ces fuites, Sarah ira à la toilette avant ces « efforts ».

En revanche, la vessie n’étant jamais complètement vide, il y a possibilité de fuites, même si Sarah vient d’uriner. Le fait d’aller uriner plus fréquemment augmente par le fait même le nombre de mictions quotidiennes, qui devrait se situer entre 5 et 8.

L’incontinence urinaire d’urgence :

L’incontinence urinaire d’urgence correspond à une envie urgente et difficilement gérable, menant à des pertes urinaires. Cela arrive à Sarah lorsqu’elle insère sa clé dans la serrure (cas typique et fréquent). 

Mise en situation dramatique :

Après une grosse journée de travail, Sarah n’a pas pris le temps d’aller à la toilette, sa vessie est donc très pleine et implore de se vider. Elle ressent alors un inconfort dans le bas ventre et l’envie devient urgente. 

Cela est sans doute dû au fait qu’elle sait que bientôt, elle pourra vider sa vessie. Quelques gouttes mouillent sa culotte (quelques secondes trop tôt... oups). 

Enfin, la porte s’ouvre et elle peut courir vers la toilette. D’autres situations peuvent amener des urgences, tels le bruit de l’eau qui coule ou un stress (ex. une première date au cinéma). La sensation ressentie s’apparente aux symptômes d’une infection urinaire, hormis qu’il n’y en a aucune trace.

Comment prévenir ces fuites aussi coquines que surprenantes?

La rééducation pelvi-périnéale est une branche de la physiothérapie qui permet d’évaluer les problèmes musculosquelettiques de la région pelvi-périnéale. 

Elle vise à normaliser la force, le tonus, la souplesse et la coordination des muscles du plancher pelvien. Sans se limiter au périnée, une approche globale permet de prendre en compte les structures articulaires et musculaires adjacentes. 

Le périnée ne pouvant bien fonctionner si la posture et la respiration ne sont pas adéquates, plusieurs systèmes s’affectent mutuellement et doivent être adressés de pair. Votre physiothérapeute vous conseillera sur les habitudes de vie et répondra à vos diverses questions également. 

Dans les cas où vous avez toujours des petites fuites, les culottes Mme L'Ovary peuvent être utilisées en cas d’incontinence légère (tous les petits oups!). Toutefois, elle ne convient pas à de l’incontinence urinaire sévère.

En parler, se faire et évaluer, voilà la clef d’un périnée en santé!

Une évaluation et une compréhension de la globalité du problème sont requises. Des professionnels sont formés pour conseiller et supporter les femmes dans leur démarche.

Alors, très chers, n’hésitez pas à consulter et tentons de « dé-tabouiser » les fuites urinaires et la santé pelvi-périnéale de toutes les femmes et des hommes!

Un gros merci à Kimberly qui nous a fait voyager dans cette région du corps aussi reculée que précieuse! J’en retiens que la prévention est la clef et qu’il est important d’en parler.

Par expérience, c’est beaucoup plus gênant que sa champlure coule en public que d’en parler à son médecin!

 

Sarah Bisson, corde-à-sauteuse professionnelle &

Kimberly Lessard, msc pht, physiothérapeute en rééducation pelvi-périnéale

 

N’hésitez pas à communiquer avec Kimberly Lessard, msc pht, pour toutes questions : kimberlylessard@biokin.ca

418-654-9327

Lien vers le site web de l’entreprise Physiothérapie Biokin:

https://www.biokin.ca/entreprise/equipe/